lundi 30 mars 2009

Mayotte, département français

Nous venons d'apprendre qu’une écrasante majorité (95,2%) des Mahorais, les habitants de Mayotte, ont voté oui dans le référendum convoqué (le 29 mars 2009) pour savoir si leur île deviendrait ou pas, en 2011, le 101e département français. 61,02% des électeurs y ont participé, selon la Préfecture, et tous les partis prônaient le « oui », rare unanimité. Voir résultats sur Mayotte Hebdo.
Comme nous l’avions déjà vu dans la salle multimédia, Mayotte était jusqu’à présent une collectivité d'outre-mer française située dans l'archipel des Comores, au nord-ouest de Madagascar. On y parle mahorais (ou shimaore, un dialecte comorien), shibushi (ou kibushi; une langue toute proche du malgache) et français.
Malango actualité parlait d’une journée de vote calme. Le Monde expliquait aujourd’hui que le « nouveau statut de Mayotte prévoit notamment un alignement social et fiscal sur la métropole. Le déploiement des aides sociales sera très progressif - sur au moins 20 ans à partir de 2011- tandis que les Mahorais seront soumis à des impôts (taxe d'habitation, taxe foncière) que jusqu'ici ils ignoraient. » Le quotidien parisien souligne que « la départementalisation de l'île devrait également entraîner des modifications culturelles importantes pour les 186 000 Mahorais - musulmans à plus de 95% - comme la suppression définitive de la polygamie, l'élévation de l'âge légal pour le mariage de 15 à 18 ans ou la diminution des attributions des juges musulmans. »


Note postérieure :  En effet, le 31 mars, la collectivité départementale de Mayotte est devenue officiellement le 101e département de France et son 5e département d'outre-mer (DOM).

Aucun commentaire: