mardi 13 octobre 2015

Cao Bang RC4

Cao Bang RC4 est un documentaire conçu pour le web dont voici l'introduction :
En octobre 1950, l'armée française, engagée en Indochine contre le Vietminh, subit une défaite sans précédent dans la région de Cao Bang, aux confins du Tonkin. Huit de ses meilleurs bataillons sont anéantis en quelques jours sur la Route Coloniale 4 (RC4), qui longe la frontière avec la Chine. Les Français perdent 6 000 hommes, plusieurs places fortes et le contrôle de la région. Le Vietminh peut désormais recevoir sans entraves l'aide militaire de la Chine et intensifier sa guerre de Libération. Cette déroute passera quasi inaperçue en France et les survivants resteront longtemps murés dans le silence.
Pourtant, le désastre de Cao Bang est le tournant de la Guerre d'Indochine. Il déclenche une onde de choc qui entraînera non seulement la perte de toute l'Indochine mais aussi la fin de l'empire colonial français.
Comment la petite armée du Vietminh, sans avions ni blindés, a-t-elle pu infliger une telle déroute à la France ? Pourquoi la France n'en a-t-elle tiré aucun enseignement ?
Plus de 60 années après les faits, les derniers témoins encore en vie ont accepté de témoigner. Ceux du Corps Expéditionnaire Français, engagés dans une guerre ouverte contre le Communisme, et ceux du Vietminh, qui se battaient pour libérer leur pays. Ils avaient vingt ans, ils venaient de France, d'Europe ou des villages de l'Atlas. Ils étaient paras, légionnaires, tirailleurs ou goumiers
(1). Ils nous livrent, au crépuscule de leurs vies, leur ultime témoignage.
L'écriture, la réalisation et la production de ce film didactique sont dues à Jérôme Santelli, qui revendique la mémoire des soldats oubliés par la patrie colonisatrice (qui, pure merveille, enrôlait des colonisés pour poursuivre son aventure coloniale).
Le documentaire produit par Santelli nous présente des témoignages, une chronologie, des archives, un lexique, une filmo-bibliographie, des biographies, des cartes et des liens d'intérêt.

Les témoignages recueillis dans Cao Bang RC4 correspondent à des acteurs présents sur les lieux en octobre 1950 : Madeleine Astor Vieille (Convoyeuse de l'Air au Tonkin), Roger Aubert (Sergent-chef au 36ème Goum du 3ème Tabor), Jean Bailly (Sergent au 60ème Goum du 1er Tabor), Etienne Bouchet (Adjudant-chef à la compagnie de Légion de renfort du 1er BEP), Jacques Brianchon (Sergent au 3ème Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes), Charles-Henri de Pirey (Aspirant, officier adjoint du 60ème Goum - 1er Tabor), Joseph dal Magro (Sergent-chef au 5ème Goum du 11ème Tabor), Dang Van Viet (Dang Van Viet est le commandant du régiment d'élite 174), Xavier du Crest de Villeneuve (Lieutenant, adjoint du commandant du 59ème Goum du 1er Tabor), Jacques Laurent (Lieutenant 1ère compagnie 1er Bataillon 3ème REI - Chef du poste de Lung Vaï), La Van Cau (Commando de choc au régiment 174), Régis Lebœuf (Sergent à la 136ème compagnie des Forces Indochinoises), Georges Longeret (Commandant de compagnie au 2ème BEP), René Mary (Adjoint de l’Officier de Renseignement du 3ème Bataillon du 3ème REI à Cao Bang), Ali Nadi (Sergent-chef au 60ème Goum du 1er Tabor), Pierre Pédoussaut (Médecin Capitaine au 1er BEP), Robert Schuermans (Sergent au 3ème Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes), Serge Têtu (Sergent-chef au 58ème Goum du 1er Tabor) et Amédée Thévenet. Celui-ci, par exemple, avait 22 ans en 1950 et était sergent au bataillon de marche du 8e régiment de tirailleurs marocains. Il se rappelle : "La route est comme un ruisseau qui serpenterait entre des montagnes, le paysage est ce qu'on appelait la baie d'Along terrestre". "Le long de cette route, sur les pitons, quand on les a reconquis, on installe des postes. Qui tient le poste, tient la région."
Dang Van Viet évoque à son tour : "Je suis Dan Van Viet, le roi de la RC4, le tigre de la RC4. J'ai mené beaucoup d'embuscades sur cette route. Nous étions cent fois plus faibles que nos ennemis. Face à eux, nous devions faire une guerre du peuple. Tout le monde était en guerre, même les enfants, les vieillards."

Au fil de ce documentaire, on parcourt successivement onze étapes numérotées dont voici les vidéos :

1) La Route Coloniale 4, ses postes et ses convois.
2) Le Corps Expéditionnaire Français (Croisade contre le Communisme. Le Corps Expéditionnaire Français)
3) La menace Vietminh (Le Roi de la RC4. Le 2ème Bureau à Cao Bang)
4) La chute de Dong Khé (Les commandos de choc Vietminh. La Van Cau, héros du Vietminh)
5) La Colonne Le Page (Les combats du Na Kéo. Coup d’arrêt à Dong Khé. Coc Xa, le combat mythique)
6) La Colonne Charton (L’évacuation de Cao Bang. Le repli par la RC4, le mauvais choix)
7) La Capture (La capture. Prisonnier du Vietminh)
8) Abandon de That Khé et Lang Son (Évacuation sanitaire à That Khé. L’abandon de That Khé. L’abandon de Lang Son)
9) Un désastre sans précédent (L’ignorance et le mépris. Une grande victoire de Giap. Un désastre sanitaire. Un sentiment d'abandon)
10) La captivité (Dans les camps du Vietminh. Oncle Hô et le lavage de cerveau. Tentatives d'évasion)
11) La libération (Libération des prisonniers : la longue marche vers Hanoï. Suspicion et indifférence)

Le Web du film nous suggère des sites à visiter pour aller plus loin...
L'attaque du poste de Bo Cung
Le récit passionnant de l'attaque d'un poste de la RC4 tenu par une section de légionnaires commandée par le lieutenant Jaluzot lors de l'offensive générale du Vietminh.
Indochine Images
Un blog très bien documenté sur les événements de la RC4 et la géographie des combats réalisé par Jean-Luc Martin.
Mémoires d'Indochine
Un carnet de recherche au contenu pédagogique et scientifique. L’histoire de la décolonisation au Viêt-Nam, Laos et Cambodge a le plus souvent été présentée sous l’angle des littératures officielles marquées par le prisme des vainqueurs. L’objectif de ce carnet de recherche est d’inverser la tendance générale des histoires officielles...
Indo Editions
Le site web des éditions Indo-éditions, spécialiste des livres sur la Guerre d'Indochine.
Le site de l’ANAI
L’Association Nationale des Anciens et Amis de l'Indochine et du Souvenir Indochinois.
ANAPI
Le site de l’Association Nationale des Anciens Prisonniers Internés Déportés d’Indochine.
Saïgon / Vietnam
Un site pour les amoureux et les nostalgiques du Vietnam et de Saïgon.
Histoires d’aviateurs
Des très nombreux témoignages d’aviateurs relatifs à la guerre d’Indochine.
Mann Up
Un site de photos anciennes du Vietnam
Médecins allemands pro vietminh
Une page consacrée à des Légionnaires allemands ayant rejoint les rangs du Vietminh.
La guerre d’Indochine 1945-1954
Un outil multimédia sur la guerre d’Indochine produit par l’Université du Québec.

(1) Goumier : [de « goum », de l'arabe qaum « troupe »] Durant la colonisation française, soldat faisant partie d'un contingent militaire recruté en Afrique du Nord parmi la population locale.

Aucun commentaire: