samedi 27 novembre 2010

Grandes bibliothèques numériques

Je vous avais déjà parlé dans ce blog de Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France (BNF), qui vous propose à l'heure actuelle ses appétissantes collections —hébergeant des centaines de milliers de documents de toute sorte— ainsi que des services.
Un courriel d'une ancienne élève (merci, Isabel) à propos de la Bibliothèque numérique mondiale (BNM, World Digital Library) m'a incité à vous préparer ce billet à l'égard de trois grandes bibliothèques numériques disponibles sur le Net. Elles constituent une source précieuse nous permettant de consulter des millions de livres et de textes.

La BNM fut lancée par l'Unesco le 21 avril 2009. L'inauguration eut d'ailleurs lieu au siège parisien de l'organisation. Elle vise à faciliter à tout le monde l'accès gratuit, via Internet, aux grandes bibliothèques internationales et à protéger le multilinguisme. Elle explique ainsi sa mission:
La Bibliothèque numérique mondiale met à disposition sur Internet, gratuitement et en plusieurs langues, une documentation considérable en provenance des pays et des cultures du monde entier. 
Les principaux objectifs de la Bibliothèque numérique mondiale sont les suivants : 
  • Promouvoir l'entente internationale et interculturelle ;
  • Développer le volume et la diversité des contenus culturels sur Internet ;
  • Fournir des ressources pour les éducateurs, les chercheurs et le grand public ;
  • Donner les moyens aux établissements partenaires de réduire les fractures numériques au sein des pays et entre pays.
À propos du site, on nous précise :
La Bibliothèque numérique mondiale permet de découvrir et d'étudier les trésors culturels du monde entier sur un seul site, de différentes manières et de façon agréable. Ces trésors culturels sont constitués, entre autres, de manuscrits, de cartes, de livres rares, de partitions musicales, d'enregistrements, de films, de gravures, de photographies et de dessins d'architecture.
Les articles de la Bibliothèque numérique mondiale peuvent être facilement parcourus par lieu, date, thème, type d'élément et institution participante, ou peuvent être trouvés par recherche ouverte, et ce dans plusieurs langues. Parmi les spécificités du site, on trouve des clusters géographiques interactifs, une chronologie, un système de visualisation d'image perfectionné et des capacités d'interprétation. Des descriptions et des entretiens avec les conservateurs de musée sur les articles en question permettent d'obtenir des informations complémentaires. 
Les outils de navigation et le contenu des descriptions sont fournis en anglais, arabe, chinois, anglais, français, portugais, russe et espagnol. Beaucoup d'autres langues sont représentées dans les livres, manuscrits, cartes, photographies, ainsi que dans d'autres documents primaires accessibles dans leur langue d'origine.
La Bibliothèque numérique mondiale a été mise au point par une équipe de la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis, avec la contribution d'institutions partenaires dans de nombreux pays ; le soutien de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) ; et le soutien financier d'un certain nombre d'entreprises et de fondations privées.
Lors du lancement de la BNM, Le Monde publiait : « Parmi les documents accessibles dans la BNM figurent "de vrais trésors", selon M. Billington, comme Le Dit du Genji, un joyau de la littérature japonaise du XIe siècle considéré comme un des romans les plus anciens du monde. On pourra aussi voir la première carte mentionnant l'Amérique, datant de 1507, réalisée par le moine allemand Martin Waldseemueller et qui se trouve à la Bibliothèque du Congrès. Le plus ancien document à ce jour visible dans la BNM est une peinture se trouvant en Afrique du Sud, vieille de huit mille ans, représentant des antilopes ensanglantées. »

En 2009, nous disposions déjà de deux autres grandes bibliothèques en ligne : Europeana et Google Book Search.
Au sujet d'Europeana, la Bibliothèque numérique européenne gratuite, elle date du 20 novembre 2008 et est accessible en 21 langues. Son principal contributeur est la France (52 % des œuvres en 2008). "L'objectif est d'atteindre, voire de dépasser 10 millions d'objets culturels d'ici à 2010", souligna Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la société de l'information et des médias, lors de l'inauguration du site. On tenait à avoir numérisé 4% du contenu des bibliothèques nationales vers 2012. L'À propos de ce portail nous précise aujourd'hui :
Europeana permet d'explorer les ressources numériques des musées, des bibliothèques, des archives et des collections audiovisuelles européennes. Europeana favorise la découverte et la création de réseaux au sein d'un espace multilingue, dans lequel les utilisateurs peuvent participer, partager et s'inspirer de la riche diversité du patrimoine culturel et scientifique européen.
Vous pouvez trouver des idées et l'inspiration parmi les 14.6 millions d'objets numériques disponibles sur Europeana. Y figurent notamment des:
• Images - tableaux, estampes, cartes, photographies et dessins appartenant aux musées
• Textes - livres, journaux, lettres, carnets intimes et papiers d’archives
• Sons - musique et collections sonores de phonogrammes, bandes, disques et émissions de radio
• Vidéos - films, actualités et émissions de télévision
Certains objets numériques et sujets sont connus dans le monde entier, tel le livre d'Isaac Newton concernant Les lois du mouvement, les dessins de Léonard de Vinci, le tableau « La jeune fille à la perle » du peintre Johannes Vermeer ou des objets relatifs au Mur de Berlin. D'autres objets numériques et sujets font partie des trésors cachés, attendant que vous les découvriez.
Parmi les 1500 institutions qui ont contribué à Europeana, des institutions célèbres comme la British Library à Londres, le Rijksmuseum à Amsterdam, et le Louvre à Paris sont aux côtés d'organismes plus petits provenant de l'Europe entière. Ensemble, leurs collections vous permettent d'explorer l'histoire de l'Europe, de l'Antiquité à nos jours.
Que vous trouviez une œuvre célèbre ou un objet moins connu, Europeana vous connecte toujours à la source originale de l'œuvre afin que vous puissiez être certain de son authenticité.
En ce qui concerne Google Recherche de Livres, voici ce qu'ils mettent en ligne comme mode d'emploi :
Recherche
La recherche de livres fonctionne exactement comme une recherche sur le Web. Lancez une recherche sur Google Recherche de Livres ou Google.fr : lorsque les termes de votre recherche figurent dans un livre, un lien vers cet ouvrage s'affiche dans les résultats obtenus.
Consultation des livres en ligne
Si le livre relève du domaine public ou si l'éditeur nous en a donné l'autorisation, un aperçu du livre vous est présenté et, dans certains cas, le texte intégral. Si l’ouvrage relève du domaine public, vous pouvez en télécharger librement un exemplaire en PDF. En savoir plus sur les différents affichages.
Des informations complémentaires à portée de main
Nous avons créé des pages de référence pour chaque livre, afin de vous permettre de trouver rapidement toutes sortes d'informations pertinentes : critiques de livres, références sur le Web, cartes, etc. Exemple
Achat du livre... ou emprunt à la bibliothèque
Si vous trouvez un livre qui vous plaît, cliquez sur les liens "Acheter ce livre" et "Emprunter ce livre", pour savoir où l'acheter ou l'emprunter.
D'où viennent ces livres ?
Nous mettons lecteurs et livres en relation de deux manières différentes : par le biais du Programme Partenaires et du Projet Bibliothèque.
Google Recherche de Livres vous accorde la possibilité de créer votre propre bibliothèque sur son site.
______________________________
Mise à jour du 24.11.15 : 

Le quotidien parisien Le Monde rend compte de la récente rénovation du site de Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France (BnF) :
(...) L'interface de la plate-forme, accessible sur gallica.bnf.fr, a été revue de fond en comble. Nouveau graphisme, simplification des fonctionnalités de recherche et de consultation des documents grâce à un moteur de recherche plus efficace (qui était son point faible) : elle se veut plus intuitive et plus moderne. Parmi les nouveautés, les internautes peuvent désormais regarder des vidéos. La lecture sur tablette a par ailleurs été optimisée et les collections numérisées sont mises en valeur grâce à des parcours destinés à un large public. Enfin, l'outil est également accessible grâce à une application smartphone sur iOS et Android. Trois millions de documents sont ainsi mis à disposition en accès libre et gratuit, dont près de 850 000 images et 614 000 livres, 39 000 partitions de musique ou encore 34 000 enregistrements sonores. Au total, plus de 1,5 million de fascicules de presse sont consultables en ligne, comme L'Aurore du 13 janvier 1898, avec le célèbre "J'accuse" d'Emile Zola en "une". D'autres nombreux trésors sont à lire ou à relire, à l'instar d'anciens livres de Jules Verne. (...)

À propos de Jules Verne, nous disposons à Madrid, à l'heure actuelle, de l'exposition Julio Verne. Los límites de la imaginación.
Espacio Fundación Telefónica, Gran Vía, 28, entrée par 3, rue Fuencarral, Madrid. Jusqu'au 21 février 2016.
_____________________________
Mise à jour du 7.04.16 : 

Disponible en anglais, portugais, allemand et français, le Project Gutenberg est aussi un site utile pour ceux qui souhaitent télécharger gratuitement et dans différents formats des bouquins tombés dans le domaine public. Vous y trouverez des ouvrages en beaucoup de langues...
Languages with more than 50 books: Chinese  Danish  Dutch  English  Esperanto  Finnish  French  German  Greek  Hungarian  Italian  Latin  Portuguese  Spanish  Swedish  Tagalog 
Languages with up to 50 books: Afrikaans  Aleut  Arabic  Arapaho  Breton  Bulgarian  Caló  Catalan  Cebuano  Czech  Estonian  Farsi  Frisian  Friulian  Gaelic, Scottish  Galician  Gamilaraay  Giangan  Greek, Ancient  Hebrew  Icelandic  Iloko  Interlingua  Inuktitut  Irish  Japanese  Kashubian  Khasi  Korean  Lithuanian  Maori  Mayan Languages  Middle English  Nahuatl  Napoletano-Calabrese  Navajo  North American Indian  Norwegian  Occitan  Ojibwa  Old English  Polish  Romanian  Russian  Sanskrit  Serbian  Slovenian  Telugu  Welsh  Yiddish 
Special Categories: Audio Book, computer-generated  Audio Book, human-read  Compilations  Data  Music, recorded  Music, Sheet  Other recordings  Pictures, moving  Pictures, still 
Citons également la Bibliothèque électronique du Québec qui met aussi à disposition des textes d'auteurs appartenant au domaine public. Elle a publié jusqu'à présent... 
529 volumes dans la collection Littérature québécoise.
1356
volumes dans la collection À tous les vents.
9 volumes dans la collection Libertinage.
266 volumes dans la collection Classiques du 20e siècle.
16 volumes dans la collection Philosophie.

11 volumes dans la collection The English Collection.
75 volumes dans la collection Littérature d'aujourd'hui.
________________________________________
Mise à jour du 15 avril 2016 :

Eduscol, le portail du numérique du Ministère de l'Éducation en France, nous rappelle (les liens sont de mon cru)...
Bibliothèques Sans Frontières (BSF) est une organisation non gouvernementale qui s'investit dans la mise à disposition de ressources numériques éducatives gratuites, comme la version française de la Khan Academy et la chaîne YouTube BSF Education à destination des élèves, étudiants et enseignants, sans oublier BSF Campus, plateforme d'apprentissage personnalisée et gratuite pour les professionnels des bibliothèques.
En effet, l'ONG BSF explique sur son site qu'elle vient de lancer une chaîne éducative sur YouTube fournissant de nombreuses vidéos. L'enjeu est de taille à en juger par les objectifs qu'ils se fixent :
La chaîne proposera des playlists de contenus originaux, et d’autres glanés sur le web et éditorialisés, pour former des leçons pour tout apprendre et réviser les examens.
Le premier contenu original créé par BSF pour sa chaîne éducative est un ensemble de vidéos pédagogiques et ludiques sur la laïcité et la liberté d’expression. Suite aux attentats de Janvier 2015, BSF a reçu de nombreuses sollicitations de son réseau d’enseignants. Tous disaient leur désarroi face aux questions des élèves et le manque d’outils qui permettent de les appréhender et de les discuter. Ces vidéos, créées avec le soutien du Fonds du 11 Janvier de la Fondation de France, viennent répondre aux questions des collégiens pour mieux comprendre ce que veulent dire les mots laïcité, liberté d’expression et de conscience, racisme, antisémitisme, xénophobie, blasphème, etc. Chaque semaine, BSF donnera rendez-vous sur sa chaîne avec une nouvelle vidéo.
En matière de livres lus, Littératureaudio.com pourrait bien vous intéresser. Le site nous propose à l'heure actuelle plus de 5 000 livres audio déjà disponibles. Voici leur présentation :
Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.
Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.
Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.

Aucun commentaire: