mercredi 7 septembre 2011

Retour de Siné: premier "Siné Mensuel"

L'increvable Siné n'en démord pas et sa bande ne le laisse pas tomber. Ensemble, ils ont ourdi une dernière machination qui ne sera pas sine die, car ils envisagent de nous servir une dose de leur Siné Mensuel —tel est le nom de ce nouveau-né— le premier mercredi de chaque mois. À en juger par leur première une, il s'agit d'une revue à dessins contre les déjà-vus et autres entartables. Laissons qu'ils nous expliquent leur dessein :

« Le journal qui fait mal et ça fait du bien »
C'est reparti mon kiki ! Un pied dans la tombe mais l'autre dans le cul de tous les empêcheurs de jouir en rond, l'increvable Siné, aidé par toute son équipe de démolisseurs, remet la gomme... Attention, ça va chier des bulles !

Le numéro 1 de Siné Mensuel sera dans les kiosques ce mercredi 7 septembre 2011 et le premier mercredi de chaque mois. 32 pages couleur, un grand format et un petit prix, 4,80€.

Siné continue consciencieusement à y semer sa zone. Geluck se lâche sans retenue. Des pages entières sont confiées à 8 dessinateurs, Lindingre, Aranega, Jiho, Berth, Faujour, Willem, Mix & Remix, Carali . Vuillemin et Zep, le père de Titeuf, seront aussi de l'aventure. Le photographe Grégoire Korganow réalise la plus grande photo de toute la presse, une double page sur la campagne présidentielle.

Siné Mensuel, c'est aussi 16 pages d'infos, une longue interview, un grand reportage, des sujets société, des livres, du cinéma, de la musique, des chroniques – Christophe Alévêque, Isabelle Alonso, Jackie Berroyer, Delfeil de Ton et l'historien Stéphane Mazurier.
C'est également quatre « fiches conseils » pour améliorer votre quotidien.
    
Au sommaire du n°1 : une balade, les pieds dans le mazout, dans la réserve de la Crau pourrie par Total & Cie ; un entretien avec le très discret Louis Joinet, un homme de l'ombre qui a passé trente-deux ans à L'Onu et dans les cabinets ministériels; des histoires de sexe, de fric et de domestiques. et un scoop : la vraie recette de la vraie tarte à entarter par l'entarteur lui-même (vidéo sur le site de Siné Mensuel).

But de l'opération : distraire les lecteurs et leur donner des armes pour battre la droite aux prochaines élections. Haut les cœurs ! Pas de quartier ! On va leur en faire baver des ronds de chapeaux !

Depuis l'arrêt de l'hebdomadaire en avril 2009, des milliers de lecteurs demandaient à Siné, qui a continué a écrire sa zone sur le net, de relancer un journal.
« Pourquoi pas un mensuel ? » suggéraient-ils. C'est chose faite avec Siné Mensuel. Rendez-vous en kiosque le premier mercredi de chaque mois.

courrierdeslecteurs@sinemensuel.com

Ah, ils insèrent aussi des dessins et des vidéos sur leur site dont...



D'autres infos à propos de Siné et ses aventures dans ce blog :

Siné au ciné, par Stéphane Mercurio
Dernier Siné Hebdo.

Aucun commentaire: